Comment réaliser un bon nettoyage ?

Pour un bon nettoyage, il convient d’utiliser de manière combinée un produit fongicide qui va éliminer les mousses et un produit hydrofuge qui va protéger durablement vos extérieurs.

Ce traitement complémentaire permet à la toiture, à la terrasse et à tout le mobilier extérieur de rester propres pendant longtemps. Mais pour être encore plus efficace, il convient de savoir identifier l’ennemie qui incruste les coins humides de votre extérieur.

Aujourd’hui je vous propose de revenir brièvement sur les deux grandes familles de mousses qui envahissent votre jardin : les mousses de type acrocarpe et les mousses pleurocarpes.

En effet, ces deux familles de mousses sont très répandues dans les jardins de particuliers et sur les surfaces extérieures de type terrasse, mur de façade ou toiture.

Les mousses acrocarpes

La mousse de type acrocarpe présente un archégone (organes sexuel féminin) porté à l’extrémité des tiges ou des branches. On parle également de mousse dont les sporophytes sont localisés au sommet de la tige.

Tout ce vocabulaire scientifique insiste sur le fait que ce type de mousse se ramifie abondement sous la forme de petites capsules rondes qui gonflent progressivement. Dans les formes les plus développées, les capsules présentes à l’extrémité des tiges laissent place à des branches plus robustes qui continuent leur croissance.

Cette mousse pousse plus lentement que les mousses de type pleurocarpe et elle ne se régénère pas aussi facilement.

Pour reconnaitre ce type de mousse présent sur une toiture ou une terrasse, il convient d’être attentif à la forme compacte vue en surface.

Ainsi, cette mousse pousse plus lentement, reste compacte et s’étale moins rapidement que les mousses pleurocarpes. Mais sa densité est plus robuste, elle s’incruste donc plus fermement aux surfaces externes.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur ce type de mousse, vous pouvez regarder du côté des mousses Polytrichum, Campylopus ou encore Luecobryum.